Nous vivons tous des fluctuations hormonales naturelles, notamment à la puberté et autour de la ménopause. Mais des déséquilibres hormonaux peuvent également apparaître par exemple quand on n’a pas un mode de vie sain (mauvais sommeil, alimentation déséquilibrée, stress et inactivité), ou suite à un problème de thyroïde ou un diabète. Un bon équilibre hormonal est très important pour notre santé, il est donc important de comprendre ce qui cause ces déséquilibres et comment les gérer.

publicité - en savoir plus

Les traitements conventionnels sont en général des hormones de synthèse, la pilule contraceptive, des injections d’insuline, des médicaments pour la thyroïde. Mais ils peuvent masquer le problème sans le régler, ce qui peut créer des anomalies dans d’autres parties du corps. Ils exposent aussi à des effets secondaires pouvant être graves, comme l’accident vasculaire cérébral, l’ostéoporose, l’anxiété, les problèmes de fertilité, et le cancer.

Heureusement, il existe des alternatives qui permettront de rétablir un bon équilibre hormonal naturellement. Il faut d’abord identifier les symptômes associés au déséquilibre, pour comprendre les causes et trouver des solutions.

Comment savoir si vous êtes victime d’un déséquilibre hormonal ?

Les signes les plus classiques d’un déséquilibre hormonal sont les suivants :

– l’infertilité ou des règles irrégulières

– une prise ou une perte de poids inexpliquée

– la dépression ou l’anxiété

– la fatigue

– l’insomnie

– une libido en berne

– des variations d’appétit

– des problèmes digestifs

– une chute de cheveux ou des cheveux plus fins

En fonction de la pathologie les symptômes peuvent être de nature et d’importance variées.

Identifier le déséquilibre hormonal associé à vos symptômes

Voilà un aperçu des symptômes que vous pourrez rencontrer en fonction du déséquilibre dont vous êtes victime :

– Excès d’estrogènes : changements dans les rythmes de sommeil, le poids et l’appétit, augmentation du stress et métabolisme ralenti

Manque d’estrogènes : baisse de la libido, problèmes de fertilité, règles irrégulières, changements d’humeur

Manque de testostérone : dysfonctionnements érectiles, perte de muscle, fatigue, troubles de l’humeur

Hypothyroïdie : métabolisme ralenti, prise de poids, fatigue, anxiété, irritabilité, troubles digestifs, règles irrégulières

Hyperthyroïdie : anxiété, cheveux qui s’affinent, perte de poids, syndrôme du colon irritable, troubles du sommeil, battements de coeur irréguliers

Diabète : prise de poids, lésions nerveuses (neuropathie), risque accru de perte de la vision, fatigue, difficultés respiratoires, bouche sèche, problèmes de peau

La fatigue surrénale : fatigue, douleurs musculaires, anxiété, dépression, troubles du sommeil, « brouillard de cerveau », problèmes de fertilité

A quoi ces déséquilibres hormonaux peuvent-ils être dus ?

Les déséquilibres hormonaux peuvent résulter d’une combinaison de facteurs :

– Une mauvaise santé des intestins et/ou des allergies alimentaires. Des recherches relient la santé des intestins à la bonne régulation des hormones

– L’obésité

– L’inflammation, qui peut résulter d’une alimentation déséquilibrée et d’un mode de vie sédentaire

– Une prédisposition génétique

– L’exposition aux pesticides, virus, cigarettes, produits chimiques et l’abus d’alcool

– Un niveau de stress élevé et un manque de repos

Les bonnes habitudes à adopter pour rétablir l’équilibre

1. Consommer des bonnes matières grasses

Notre corps a besoin de différents types de graisses – y compris graisses saturées et cholestérol – pour créer les hormones qui maintiendront un niveau d’inflammation bas, boosteront le métabolisme, et favoriseront la perte de poids. L’huile de coco et l’avocat sont excellents à cet effet.

Aujourd’hui, nous consommons également trop l’oméga-6 et trop peu d’oméga-3. Les oméga-3 sont un composant des membranes cellulaires, ils aident à réduire l’inflammation et protègent contre la perte de neurones au niveau de l’hippocampe. Pour rétablir un bon ratio oméga-3 / oméga-6, évitez les huiles riches en oméga-6 (notamment tounesol et arachide) et consommez plus de produits riches en oméga-3 (poisson sauvage, graines de lin, graines de chia, noix).

2. Se soigner avec des herbes

Certaines plantes médicinales peuvent contribuer à un bon équilibre hormonal et aider à lutter contre de nombreuses maladies. La recherche a notamment montré que ces herbes peuvent améliorer le fonctionnement de la thyroïde, réduire l’anxiété et la dépression, et soutenir les glandes surrénales.

Illuminez votre boîte mail

publicité - en savoir plus

3. Améliorer la santé de son intestin

Une paroi intestinale en mauvais état peut provoquer des réactions auto-immunes comme l’arthrite et certaines maladies de la thyroïde. Les facteurs suivants ont peut-être détérioré la santé de vos intestins :

– les médicaments, et notamment les antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la pilule contraceptive

– des régimes riches en sucres raffinés et en aliments industriels

– le gluten et la caséine du lait

– des régimes pauvres en fibres

– le stress ou les infections chroniques

Cela prend du temps, mais vous pouvez restaurer ou améliorer l’état de votre paroi intestinale en adoptant un régime adapté et un mode de vie sain.

Les meilleurs aliments et compléments alimentaires pour un intestin en bonne santé sont : le kefir, les légumes fermentés, et les aliments riches en fibres comme les légumes et graines germées. Une cure de prébiotiques, de probiotiques peut également vous aider à améliorer la santé de vos intestins

4. Eviter certains produits en cosmétique et en cuisine

Beaucoup de produits cosmétiques contiennent des parabens, du propylene glycol, et du sodium lauryl sulfate (SLS). Renseignez vous et utilisez de préférence des produits naturels à base d’huiles essentielles, d’huile de coco, de beurre de karité et d’huile de ricin (castor oil).

En cuisine, évitez les bouteilles en plastique, les canettes en aluminium et les boites de conserve. Il vaut mieux utiliser des contenants en inox et en verre pour éviter le BPA. Vous pouvez également remplacer vos poêles et casseroles en teflon par de l’inox, de l’acier émaillé ou de la fonte.

5. Faire du sport régulièrement (essayer l’entraînement fractionné de haute intensité)

L’entraînement fractionné de haute intensité a été popularisé ces dernières années pour sa capacité à mettre et à maintenir le corps en forme rapidement et efficacement. L’université Notre Dame Medical school a également découvert que l’entraînement fractionné de haute intensité est associé à une amélioration des fonctions cardiovasculaire et métabolique et peut être utilisé à la fois pour les populations en bonne santé et à risque. La clé, si vous souffrez de déséquilibres hormonaux, sera de ne pas trop en faire. Vous entraîner sur une période assez courte (environ 20 minutes trois fois par semaine) mais intensive sera efficace pour ne pas ajouter trop de stress à votre organisme. Bien sûr, le niveau d’exercice idéal peut varier fortement d’une personne à l’autre, n’hésitez donc pas à solliciter l’avis d’un professionnel.

 6Dormir plus, stresser moins

Un manque de sommeil peut dérégler votre horloge hormonale. Le cortisol, par exemple, est l’hormone du stress, et son niveau dans notre organisme est au plus bas à minuit. Si vous vous couchez trop tard votre organisme ne pourra jamais se soulager du stress.

Le Indian Journal of Endocrinology and metabolism a par ailleurs montré dans un de ses articles que le stress peut modifier les niveaux d’hormones comme les glucocorticoïdes, les catécholamines, l’hormone de croissance et la prolactine dans le sérum.

7. Limiter sa consommation de caféine, d’alcool et de tabac

La caféine peut rester dans notre corps jusqu’à 6 heures, et cela peut affecter notre système nerveux central, augmenter notre rythme cardiaque, augmenter le niveau de vigilance, et altérer la façon dont notre cerveau produit des hormones.

Une consommation d’alcool chronique quant à elle peut mener à un excès d’estrogènes et peut interférer avec le fonctionnement du pancréas, augmenter le risque de maladie du foie, abaisser la testostérone et contribuer à l’anxiété et à la malnutrition. Le foie a plus de 500 fonctions pour notre corps, il est important pour l’équilibre hormonal.

Les études ont également montré que le tabac interfère avec les process immunologiques et reproductifs normaux. Comparé aux non fumeurs, les personnes consommant plus de 10 cigarettes par jour ont des niveaux anormaux d’hormones reproductives.

8. Se supplémenter en vitamine D3

D’après un article du American Journal of Clinical Nutrition, le rôle de la vitamine D3 est encore plus important que ce qu’on suspectait. Elle joue sur le système immunitaire, sur la sécrétion d’insuline par la cellule pancréatique bêta, sur le fonctionnement du coeur et la régulation de la tension, et sur le développement du cerveau et du fœtus.

La vitamine D agit presque comme une hormone dans notre corps et elle a un rôle important dans le maintient d’un niveau inflammatoire bas. C’est pourquoi nous pouvons souffrir de dépression saisonnière et d’autres problèmes de santé si nous en nous supplémentons pas en vitamine D. La plupart des personnes devraient prendre entre 2000 UI et 5000 UI de vitamine D3 par jour pendant l’hiver et les jours où il n’y a pas de soleil.

Vous l’aurez compris, en cas de déséquilibre hormonal il sera parfois nécessaire de prendre un traitement hormonal de substitution. Mais la majorité d’entre nous pourra déjà se sentir mieux en suivant les quelques conseils ci-dessus. Les déséquilibres hormonaux peuvent être très différents d’une personne à l’autre, aussi prêtez attention à vos ressentis, faites des recherches, et voyez comment vous réagissez aux différents traitements. Bien sûr, n’arrêtez pas votre traitement médical sans en parler avec votre médecin.

Cet article est inspiré de 7 Effective Ways To Balance Hormones Naturally de Alexa Erickson sur www.collective-evolution.com.

publicité - en savoir plus

Discussion

Discussion