publicité - en savoir plus

L’épigénétique, c’est la grande révolution de la biologie de ces 5 dernières années, comme Joël de Rosnay l’explique brièvement dans la vidéo ci-dessous.

Qu’est ce que la génétique, l’ADN et l’ARN ?

La génétique, c’est l’ADN, le programme du vivant. Pendant très longtemps on a cru que cet ADN ne pouvait subir de variations – si ce n’est via des mutations qui vont mettre très longtemps à se traduire et à faire évoluer les espèces.

Or on s’est rendu compte ces dernières années que le programme de la vie ne code que pour 15 % des machines-outil qui font fonctionner la cellule vivante, c’est à dire les enzymes, et les protéines.

A quoi servent les 85 % restants ? Comme on ne le savait pas on a appelé ça Junk DNA – ADN poubelle. Maintenant, on sait que ces 85 % vont permettre la fabrication de petites molécules d’ARN, qui sont en mono-brins, beaucoup plus courtes que le grand brin d’ADN. Ces petites molécules d’ARN circulent dans le corps en permanence et régulent le fonctionnement des gênes.

L’épigénétique

L’épigénétique, c’est la modulation de l’expression des gênes en fonction de votre comportement quotidien. Ce comportement inclut :

– Ce que vous mangez.

– Si vous faites de l’exercice ou pas.

– Si vous gérez bien votre stress.

– Si vous avez du plaisir dans ce que vous faites.

– Et si vous avez un réseau social et familial qui marche bien.

Ces 5 éléments combinés entre eux vont conduire à la production dans votre corps de petites molécules qui vont s’accrocher à des enzymes.

Ces enzymes vont rentrer ou être reconnues dans le noyau des cellules, là où loge l’ADN, qui est protégé par une gaine comme un fil électrique est protégé par du plastique. Cette gaine est formée d’histones – des protéines très riches en acides aminés basiques.

Illuminez votre boîte mail

publicité - en savoir plus

L’ouverture de ces histones permet de polymériser l’ADN en ARN messager, ce qui va permettre de fabriquer des protéines ou des enzymes – ou pas.

Joël de Rosnay donne l’exemple d’un livre de cuisine : « Si le chapitre du soufflé au fromage est collé vous ne pouvez pas faire de soufflé au fromage. Par contre si le chapitre du poulet casserole est décollé vous faites du poulet casserole. Mais si on recolle le chapitre du poulet casserole et qu’on décolle le chapitre du soufflé au fromage vous ferez du soufflé au fromage ».

Dans l’ADN, il y a donc des gênes qui s’expriment, des gênes silencieux, et des gênes inhibés.

Et cette expression ou non-expression dépend de notre comportement.

Les implications de cette découverte

Cette découverte nous montre que nous pouvons être en partie responsable de notre santé, et essayer de vieillir moins vite. Ça a un intérêt pour chacun de nous au niveau individuel, mais ça a aussi un intérêt social.

C’est une grande révolution, qui va définir la médecine préventive de demain, par rapport à la médecine thérapeutique d’aujourd’hui et à ses médicaments dont on n’est jamais sûr que leur interdépendance ne va pas causer plus de maladies que ce qu’ils essaient de guérir. L’actualité nous montre souvent les dangers de ces médicaments, et certains sont même parfois retirés du marché.

Joël de Rosnay termine par un exemple précis de l’épigénétique, celui des abeilles : « Toutes les larves d’abeilles naissent avec exactement le même patrimoine génétique. Mais si vous donnez de la gelée royale à manger à certaines larves, et pas à d’autres, elles deviennent des reines. Vous connaissez la différence entre une abeille ouvrière et une reine ! La reine est plus grosse, elle pond des œufs, et elle vit plus longtemps. Donc rien que l’alimentation, la gelée royale, a travaillé sur ces fameux histones pour permettre aux gênes de s’exprimer ou non ».

 


publicité - en savoir plus

Discussion

Discussion